WORKS

WORKS

In the backyard

for wind quintet
Premiered on february 19th 2018 by ensemble intercontemporain @ Wigmore Hall, London (UK)

Extrait de Le visage de la Bête (B. Ubaldini - 2018) :

"Je prends pleinement conscience aujourd’hui de ce dont j’avais seulement l’intuition auparavant : l’écriture a elle-même sa propre tragédie, son propre temps, et étant condamnée à se dérouler elle-même ainsi, elle est naturellement sujette à la surimpression, à l’accumulation de filtres. Car bien sûr, elle n’est pas linéaire, elle se déroule à l’intérieur de son propre tube temporel, elle procède par couches.
J’écris dans ma tête plusieurs fois, et faisant cela, je ne rature jamais, je peins par dessus. Ainsi, ce qui apparait sur la « toile » de la partition, est une accumulation de plusieurs états de choses, plus ou moins transparentes, plus ou moins denses, laissant transparaître les couches inférieures, furtives, lattantes, structurantes ou non, parfois (souvent ?) contradictoires.

Camaïeu, broderie temporelle. Lorsque je dois coudre mais que je n’ai plus de fil, même la colle peut faire son office, Patafix, chewing-gum. Il faut que ça tienne d’une manière ou d’une autre, coûte que coûte. Dans quelques jours j’aurais peut-être retrouvé des bobines de soie et d’or. Mais aujourd’hui, je dois coller mon oeuvre avec ma bave."

Download the score

Order a bound version

Pics

Related writings

Le visage de la bête

••• read

Accents Online - EIC - Jardin intérieur

••• read